Actualités

 

Enquête annuelle sur les pertes de ruches - hiver 2017-2018

10 Avril 2018

Apres un hiver prolongé, nous pouvons enfin faire le tour de nos ruches. Je vous fait donc parvenir notre enquête annuelle sur les pertes de ruches au cours de l’hiver 2017-2018 (protocole Européen COLOSS). Merci de prendre le 5 ou 10 minutes nécessaires pour y répondre et ainsi faire remonter des données objectives du terrain. Réponse attendue jusqu’au 15 mai 2018.

Mesdames, Messieurs les apiculteurs,

Chaque printemps, nous sollicitons votre participation à une enquête sur les pertes de colonies d’abeilles. Le bon taux de réponse que nous avons obtenu les précédentes années en région Grand Est nous a non seulement permis de quantifier et de décrire les pertes subies mais aussi d’en approcher les principales causes, à partir d'informations objectives en provenance du terrain.

Ces informations sont ensuite diffusées au plus grand nombre par l’ADAGE, au travers de bilans annuels détaillés et d’articles dans notre bulletin le « Flash’abeilles ». Nous rappelons que ces documents sont en accès libre sur les sites Internet de l’ADAGE et de la chambre d’agriculture d’Alsace (Liens : www.adage.adafrance.org, section Filière apicole /Chiffres clés ; www.alsace.chambagri.fr/elevage/apiculture.html, section Pertes hivernales).

Nous précisons que cette enquête s’adresse à tous les apiculteurs de France, quel que soit le nombre de colonies et quel que soit le niveau de pertes constaté. Il est important que le plus grand nombre participe, afin de témoigner fidèlement de la situation sur le terrain. Enfin, vos données personnelles resteront confidentielles. Vos réponses seront également intégrées à une étude européenne de plus grande envergure, comparant les pertes à ceux des autres pays. L’ADAGE a en effet fait le choix d’harmoniser son questionnaire avec l‘enquête européenne Coloss [1] , diffusée à tous les apiculteurs européens.

 

Vous pouvez répondre au questionnaire jusqu’au 15 mai 2018.

Soit directement sur internet (solution à privilégier, c’est un gain de temps de tout le monde) : http://www.bee-survey.com/index.php/539119?lang=fr

Soit par courrier ou mail en téléchargeant le questionnaire papier à l’adresse suivante et en la renvoyant par mail à a.ballis@alsace.chambagri.fr ou par courrier à l’adresse suivante : BALLIS Alexis – Chambre d’agriculture d‘Alsace – service Elevage - 11 Rue Jean Mermoz 68127 Sainte-Croix-en-Plaine

 

 

En espérant votre aimable et nécessaire collaboration, nous vous prions d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de mes salutations dévouées.

Alexis BALLIS

Conseiller technique apicole - Chambre agriculture Alsace

Animateur de l’ADAGE - Association de Développements de l’Apiculture du Grand Est



[1] Réseau COLOSS (pour „Prevention of COlony LOSSes" ; www.coloss.org). Au cours de la dernière décennie, des pertes élevées de colonies d'abeilles mellifères ont été observées, principalement en Europe et en Amérique du Nord, mais leurs causes sous-jacentes demeurent floues. En 2008, des experts européens et américains de l'abeille ont formé un réseau "COLOSS" réalisant que les efforts individuels des pays pour identifier les causes des pertes avaient peu de chance de réussir, étant donné que les causes sont complexes et peuvent varier d'une région à l'autre. Maintenant, plus de 1000 scientifiques travaillent ensemble dans ce réseau dans des groupes de travail spécifiques. Le groupe de travail épidémiologique a développé un questionnaire standardisé pour identifier les facteurs de causalité sous-jacents des pertes et fournir aux apiculteurs des stratégies de gestion durable. Nous vous invitons à remplir le questionnaire pour 2017 que vous trouverez ci-dessous. Cela nous permettra de comparer vos réponses avec les résultats d'autres apiculteurs. Avec vos données, nous pouvons estimer le risque relatif de pertes de colonies pour les décisions de l'apiculteur telles que le traitement Varroa, la migration des colonies et le remplacement du peigne. Nous visons également à identifier les différences de risque de mortalité relatif entre les régions. Cela permettra des projets de recherche de suivi dans des régions spécifiques.