******aa*******
Apiculture professionelle ou en pluriactivité

 

-       Etre un PLURIACTIF c’est :


o    Détenir de 50 à 199 ruches

o    Cotiser à la MSA (cotisant solidaire)

o    Suivre la réglementation en vigueur (Cf. partie II du Mémento de l’apiculteur)

o  Adhérer à un GDSA (Groupement de Défense Sanitaire Apicole), pour bénéficier de leurs services (visites sanitaires, commandes groupées de médicaments anti-varroas).

o    Maîtriser les aspects sanitaires de l’apiculture et se former aux techniques d’élevage des abeilles

o    Avoir une miellerie aux normes

o    Participer aux activités des associations locales d’apiculteurs

 


-       Etre un PROFESSIONNEL c’est :


o   Détenir plus de 200 ruches (Remarque : il est possible d’être professionnel avec moins de 200 ruches, si l’on remplit les conditions de l’AMA – Activité Minimale d’Assujettissement ; cf. Mémento de l’apiculteur IV.4. ou renseignement auprès de votre MSA)

o    Cotiser à la MSA (cotisation AMEXA)

o    Suivre la réglementation en vigueur (Cf. partie II du Mémento de l’apiculteur)

o    Maîtriser les méthodes d’élevage des reines, de contrôle de l’essaimage, de multiplication du cheptel.

o   Disposer d’un véhicule de transhumance, d’une miellerie aux normes (Cf. partie II 9, 10 et 11 du Mémento de l’apiculteur)

o   Adhérer à un GDSA (Groupement de Défense Sanitaire Apicole), pour bénéficier de leurs services (visites sanitaires, commandes groupées de médicaments anti-varroas).

o    Participer aux formations et à la vie de la profession apicole (association du CETAA Alsace)

  


(c) Ballis A.


Aides à l’apiculture


o    A partir de 50 ruches déclarées : Accès aux aides de FranceAgriMer.

=>  Consulter le Memento de l’apiculteur (IV.2.)

=>  Consulter le site d’ADA France (Les aides à l’apiculture)  

 

o    A partir de 200 ruches (cotisant AMEXA),

Accès potentiel aux aides de FranceAgriMer, ainsi qu’aux aides à l’installation (DJA, prêt bonifié, etc.) ; aux les aides régionales relatives à l’aménagement d’un bâtiment et/ou d’un lieu de vente sur l’exploitation et aux aides de la CAAA (Caisse Assurance Accidents Agricoles) pour des investissements permettant d’améliorer les conditions de sécurité et d’ergonomie sur l’exploitation.

=>  Consulter le Memento de l’apiculteur (IV.2.)

 


Associations d’apiculteurs professionnels dans le Grand Est :


o    CETAA Alsace – Centre d’Etudes Techniques Agricoles Apicoles d’Alsace

Cette association rassemble les apiculteurs professionnels et pluriactifs d’alsace et des régions limitrophes. Elle est ouvert à tous les apiculteurs dont le cheptel est supérieur à 70 ruches.

L’association s’est fixé trois priorités : la lutte contre varroa (promotion des médicaments AMM), la génétique (testage de reines inséminées) et la communication (grand public, signes de qualité et promotion des producteurs de miels).

Créé en 1997, l’association lance une nouvelle dynamique dans la filière de l’apiculture professionnelle et propose à ses adhérents un ensemble de facilités pour la gestion de leurs exploitations apicoles :

-     Formation spécialisées et journées d’échanges techniques,

-     Voyage d’étude annuel sur des exploitations professionnelles d’autres régions,

-     Accueil et formation des stagiaires BPREA,

-     Commandes groupées de materiel.

Le CETAA Alsace réalise aussi des actions de groupe, qui ont par exemple débouché sur la mise en place : de contrats de pollinisation ; de contrats avec EDF pour la mise à disposition d’emplacements sur des terrains appartenant au groupe ; d’une convention avec la CAAA pour apporter une aide incitative à certains investissements améliorant la sécurité et l’ergonomie du travail apicole ; à la mise en place de la « MAEC Apiculture » en Alsace.
En savoir plus http://www.adage.adafrance.org/exploitation/cetaa%20alsace.php


Le CETAA Alsace adhère à l’ITSAP – Institut de l’abeille, depuis 2011 et à ADA France depuis 2013.



OU TROUVER DES APICULTEURS PRO et PLURIACTIFS EN ALSACE


Carte des membres du CETAA Alsace 2016

 

(c) Chambre agriculture Alsace


Les deux grands profils d'exploitations en Alsace

Comparativement à ses collègues français, l’apiculteur professionnel alsacien possède un cheptel relativement restreint (moins de 500 colonies), qu’il exploite sur des circuits de transhumances très courts (ruchers principalement situés en Alsace ou dans les régions limitrophes). Seules quelques exploitations se déplacent sur de plus grandes distances, principalement afin d’hiverner « dans le sud » ou pour rechercher les miellées de colza en Lorraine.


 

Petite exploitation individuelle

Exploitation individuelle ou GAEC

Cheptel

Transhumances

Production annuelle

Commercialisation

 

Fiscalité

200 à 300 ruches

courtes, « à la main »

~ 4 à 9 Tonnes

Vente directe, foires, marchés de Noël - Confection de produits transformés.

(Forfait) Micro-BA

400 à 600 ruches (ou+)

mécanisées

~ 10 à 15 Tonnes

Vente en circuits courts(GMS) et/ou en gros - Peu présent sur les marchés

(Forfait) Micro-BA* ou Réel ; présence d’employé(s)

 *consulter la partie II "réglementation" de notre Mémento de l'apiculteur.


COMMERCIALISATION

Le circuit de distribution des produits de la ruche  présente également un fort attachement régional : 98% de la production apicole alsacienne est vendue localement, principalement sur des circuits courts. 48% des ventes sur les marchés et 40% de celles en GMS sont dues aux apiculteurs professionnels, le reste par les apiculteurs de loisirs et les pluriactifs. Seuls quelques apiculteurs vendent une partie de leur production chez les grossistes et négociants en miel (en fut de 300 Kg). 18 apiculteurs professionnels sont en « agriculture Biologique ». (Sources : Alsace Qualité, étude de 2009 ; OPABA)

 

DIVERSIFICATION

De nouveaux produits se développent : pollen, gelée royale, essaims et reines d’abeilles. Rares sont les exploitations spécialisées dans ces productions, malgré une demande croissante. Les contrats de pollinisation sont en revanche quasiment inexistants en Alsace : la forte densité de ruches au km² semble couvrir les besoins des cultures en termes de pollinisation (fruitiers, principalement).

 


(c) Ballis A.


PRODUCTION APICOLE

Forte d’environ 2.500 apiculteurs, la filière apicole alsacienne permet une production annuelle « moyenne » estimée à 1.000 Tonnes de miels. Cependant, la production annuelle d’une ruche est très variable, avec des écarts de 1 à 10 selon les conditions météorologiques de l’année ou encore le mode d'apiculture pratiqué (ruches transhumantes ou sédentaires, race d'abeille, soins apporté aux ruches, etc.). Voici quelques données moyennes observées en Alsace.

 

Production moyenne

Ruche sédentaire

14 Kg / ruche*

Ruche transhumante

22 Kg / ruche*

Ruche transhumante dans les exploitations professionnelles

25 à 30 Kg / ruche

Prix moyens (2014)

Vente directe

8 à 14 €/Kg (hors miel de sapin)

13 à 19 €/Kg (pour le miel de sapin)

Label Bio :

12 à 15 €/kg (pour le miel AB, hors sapin)**

17 à 19 €/kg (pour du miel de Sapin AB)**

Vente en gros

De 5 à 10 €/Kg

 

Production de miels en Alsace

Sources : * Confédération Régionale des Apiculteurs d’Alsace ; **OPABA


 

(c) Ballis A.




En savoir plus

 

-      INTERAPI - Interprofession de l'apiculture Française

      INTERAPI  a été fondée le 29 janvier 2018. Voir cet article ou celui-ci (avec Statuts et PV de l’Assemblée Générale constitutive). Voici le premier exemplaire de la lettre d'information d'INTERAPI "Questions - Réponses N° 1"  (08/03/18).


-       Quelques associations nationales d’apiculteurs professionnels :

o    ANERCEA – Association Nationale des Eleveurs de Reines

o    GPGR - Groupement des producteurs de Gelée Royale

(note : nous ne mentionnons pas ici les syndicats apicoles)


-       Sur le site d'ADA-France 

o    Plaquette de présentation du métier d'apiculteur "Un métier d'une grande technicité"

o    L’APICULTURE PROFESSIONNELLE EN CHIFFRES 

o    DÉVELOPPER SON EXPLOITATION
Projet, réglementation apicole, informations sanitaires, agriculture, déclaration annuelle, signalement de troubles ou pertes de colonies,... 

o    S'INSTALLER EN APICULTURE 
Métier, calendrier apicole, installation, formations, aides à l'installation, guide ...

=>  Consulter le Memento de l’apiculteur (IV.) 

=>  Consulter le Guide national "DEVENIR APICULTEUR PROFESSIONEL" (ADA France)



-       Sur le blog de l'ITSAP

o    Diversité des pratiques de gestion du cheptel dans les exploitations apicoles professionnelles

o    L’importance de l’âge de la reine lors de sa réintroduction en ruche

o    boite de fécondation : la taille compte

o    L’élevage dans les exploitations apicoles professionnelles, une diversité de stratégies et de pratiques

o    Etc. Consulter leur blog.


-    Se former ?

Via par exemple le CFPPA de Vesoul – Formation « Devenir apiculteur professionnel : 4 jours pour décider » - Pour plus d'information : severine.pirolley@educagri.fr - 03-84-96-85-00

                    
                   Voir également le chapitre du MEMENTO DE L'APICULTEUR "S'installer en apiculture".


Documents et ressources utiles        


  =>  Consulter la page « Ressources / Documents à télecharger »