******aa*******
I.G.P. Miel d'Alsace - une appellation protégée

Depuis 2005, le miel d’Alsace est protégé par une Indication Géographique Protégée (IGP). Pour être certifié producteur de miel d’Alsace, il faut adhérer à l’ODG miel d’Alsace et satisfaire aux critères de son cahier de charges.


Définitions des miels admis en reconnaissance IGP (Art.1 du Règlement de l’IGP Miel d'Alsace, accessible sur https://www.apiculture.alsace/documents-odg/)

Seuls seront admis les miels récoltés en Alsace, pendant l’année en cours. Seuls les crûs suivants sont acceptés : Miel de sapin ; Miel de forêt ; Miel de châtaignier ; Miel d’acacia ; Miel de tilleul ; Miel toutes fleurs.

 

Précision : différents crûs de miel pourront être présentés en tant que miel « liquide » ou que miel « crémeux/finement cristallisé » (cristallisation dirigée). 

 




L’IGP Miel d’Alsace : une preuve tangible que notre miel n’a rien à cacher

Pour les consommateurs, la démarche IGP Miel d’Alsace constitue une double garantie qui apporte des preuves concrètes de qualité et d’origine de nos miels.

·   La garantie de la conformité au cahier des charges « Miel d’Alsace » (analyse physico-chimique des miels et visites de contrôle des producteurs par un organisme certificateur indépendant),

·     La garantie de la reconnaissance de la typicité de ces miels et de leur authenticité régionale, confirmée par une analyse pollinique(analyse des pollens présents) et une dégustation organoleptique par des experts.

·    En dehors de l’IGP « Miels d’Alsace », toute référence à l’Alsace est strictement interdite, que ce soit dans la dénomination et/ou dans la présentation de l’emballage de vos produits de la ruche.

 

Un bouclier assurant la protection des miels et des producteurs locaux.

L’IGP est un outil au service de la filière apicole régionale : en période de bonne production, elle permet de maintenir les prix stables et même parfois de de mieux valoriser son produit. Mais, en période de disette, quand les risques de fraudes sont grandissants, elle joue aussi un rôle important en protégeant l’intégrité d’un produit et le travail des apiculteurs.

Objectifs : Promouvoir le miel d’Alsace et protéger la production régionale face aux importations. Fédérer les apiculteurs dans une démarche qualité offrant de réelles garanties sur la fraîcheur, la qualité et le goût.

Six crus de miels sont reconnus en Alsace : miel de fleur, miel d’acacia, miel de tilleul, miel de forêt, miel de châtaignier et le célèbre miel de sapin.


Preuves de l’origine des miels IGP « miel d’Alsace » :

·       Une analyse au microscope des pollens présents

·       Une analyse physico-chimique (sucres, pH, acidités, matières insolubles)

·       Une analyse sensorielle (dégustation par des experts)

·       Audits de contrôle des producteurs : minimum 1/an/apiculteur (CERTIPAQ)

 


Plus d’informations :

·       Site Internet de l’O.D.G. Miel d’Alsace (Organisme de Défense et de Gestion de l’I.G.P. Miel d’Alsace) : https://www.apiculture.alsace/odg

·    Animateur de l’ODG Miel d’Alsace – Alexis BALLIS – Conseiller Technique Apicole – Service Elevage – Chambre d’Agriculture Régionale d’Alsace – Tèl.: 03 88 95 64 04 – a.ballis@alsace.chambagri.fr

·       Liste des apiculteurs ayant du miel certifié « Miel d’Alsace » en 2016 : http://www.alsace-qualite.com/produits-alsaciens-de-qualite/miels-d-alsace-igp

·       Cahier des charges IGP Miel d’Alsace (2004) : http://cpc.cx/7ZU

·       Documents internes à la démarche de certification miel d’alsace : https://www.apiculture.alsace/documents-odg/