******aa*******
Etude participative MESURE DE L'INFESTATION VARROA



La sortie d'hiver est considérée comme une période clé pour évaluer la charge parasitaire dans vos ruches.

Suivre l'infestation varroa dans vos ruchers est devenu indispensable pour appréhender sereinement votre saison apicole.

Ne subissez plus varroa, devenez acteur !
OBJECTIF pour l’apiculteur : un taux de 0 VP/100Ab en sortie d'hivernage !
Si le Nb de VP/100Ab moyen de votre rucher est supérieur à 1 = DANGER !


Si je ne mesure pas VP/100Ab
  • Je suis aveugle, je ne comprends pas varroa sur mon exploitation
  • Je ne peux pas confirmer ou réfuter la cause varroa lorsqu’un rucher dysfonctionne
  • Je ne sais pas si mon traitement est efficace

 

Si je mesure VP/100Ab

  • Je peux mettre en place une stratégie de lutte par rucher
  • En sortie d’hiver, je connais les charges en Varroas de mes différents ruchers et je peux agir en fonction
  • Je peux expliquer le dysfonctionnement d’un rucher
  • Je peux savoir si mon traitement a été suffisamment efficace
  • Je peux anticiper / m’adapter...




Des ruchers passés au peigne fin à la sortie d'hivernage 2018/2019 !


En ce début d’année 2019 votre ADA organise une campagne de mobilisation autour de la mesure de l’infestation de l’infestation varroa, par la méthode du lavage d’abeille.

Cette méthode permet de connaitre le nombre de varroa phorétiques pour 100 abeilles (VP/100 pour les intimes).

  1. L’objectif premier est de réaliser un état des lieux de l’infestation Varroa au redémarrage de la saison apicole. Les apiculteurs qui dépassent les seuils limites d'infestation pourront alors intervenir contre le parasite avant le début de la saison.
  2. L’objectif second est d’apporter des données complémentaires à la base de données nationale vp100/ab, initiée par le réseau des ADA. Cette base de données centralise à ce jour plus de 28.000 résultats de comptages de Varroa en France. Cependant, à l’heure actuelle, nous disposons de très peu de données provenant du nord de la France.
En plus des retours d’informations auprès des apiculteurs participants, cette base de données a déjà permis de comparer différentes stratégies de lutte contre Varroa ou de définir un VP/100ab et de prédire des seuils moyens de nuisibilité. Elle permettra à terme une meilleure vision nationale des phénomènes de pression du aux varroas ainsi que de comparer la réalité de l’infestation varroa entre les différentes régions de France.

Un exemple avec cette représentation des données collectées à ce jour :

Source : "Variations annuelles, saisonnières et régionales de la charge en varroa phorétique - Résultats préliminaires de la base de données 2009 - 2018" (13 Septembre 2018) - Rédigé par L. Frontero, A. Maisonnasse, A. Kretzschmar



Considérée à tort comme trop laborieuse pour être utile aux apiculteurs ayant beaucoup de rucher, cette méthode permet  de se faire une bonne idée de la situation globale du rucher :

  • Repartez-vous sur des bases saines pour la nouvelle saison apicole ? (ré-infestations, échecs de traitements …).
  • Êtes-vous en dessous ou au-dessus du seuil théorique de nuisibilité (seuil au-dessus duquel la présence de varroa risque d'avoir un impact négatif sur la production de miel et sur la survie des colonies jusqu'au traitement de fin de saison).
  • En fonction des résultats, planification des interventions sur leurs colonies afin de repasser en dessous du seuil théorique de nuisibilité.


La méthode simplifiée consiste à ne mesurer que 10 ruches par rucher (ruches choisies au hasard).


Alors, à vos gobelets !


Quand ?

Fin mars / avril 2019. Nous souhaitons obtenir un maximum de données sur la sortie d’hiver.

 

Comment faire ?

Les données à collecter sont de deux types : le nombre de VP/100 abeilles de 10 ruches d'un même rucher + les pertes hivernales de ce rucher et son historique de traitement.


Nombre de VP/100 abeilles (= nombre de varroas phorétiques pour 100 abeilles adultes).

La mesure se résume ainsi :

- Prélèvement d’abeilles (≈300 abeilles = 100mL = 40g environ) sur un cadre de couvain ouvert au stade L5 (grosses larves avant operculation) (important ! essentiel !). Vérifiez bien l’absence de la reine (elle ne doit pas être prélevée).Voir méthode ci-dessous.
  • Utiliser un récipient jaugé à 100mL pour prélever les abeilles.
  • Les abeilles prélevées seront pesées (précision souhaitée :0,1g) pour améliorer la précision de la mesure.

consultez la la fiche technique de l'ADAAQ



- Lavage et comptage des Varroas. Nous vous conseillons la méthode au "Teepol" ou "à l'alcool" (voir méthodes ci-dessous).

- Détermination
du nombre de varroas pour 100 abeilles :
  • VP/100ab = 100 x Nb Varroa comptés x (0,14 / le poids des abeilles prélevées)

Réaliser cette mesure sur 10 ruches par rucher (minimum). Considérer la moyenne comme un indicateur de l'infestation de ce rucher.

- Recommencer sur tous les ruchers où vous souhaitez être informé sur la situation vis-à-vis de Varroa.


Exemple : je prélève 40g d'abeilles sur deux cadres de couvain ouvert, je lave et compte 10 varroas. La formule me donne : VP/100ab = 100 x 10 varroas X (0,14 / 40g) = 3,5 varroas pour 100 abeilles (conclusion : c'est énorme pour le mois d'avril !))

Remarque : Vous pouvez bien sur réaliser cette mesure sur l'intégralité de vos ruches, si vous en avez le temps. C'est l'idéal. Le principe de ne mesurer que 10 ruches par rucher permet aux professionnels de bénéficier d'un bon indicateur global pour le rucher.

Pourcentages de pertes hivernales et historiques de traitement des ruchers mesurés (il s’agit bien des données pour les ruchers mesurés et pas pour l’ensemble de vos ruchers).

 

 

 Les documents utiles :   


Fiche de saisie terrain - tournée de printemps 2019 (à retourner à notre technicien).


Méthodes de comptage. Plusieurs méthodes sont disponibles :  

La méthode « sucre glace » - (déconseillée)

La méthode « CO2 » - (déconseillée)

La méthode « Teepol » - (conseillée)

La méthode « Alcool » - (conseillée)

La méthode d’évaluation est à votre choix mais nous vous conseillons la méthode au "Teepol", c'est à dire au détergeant du type "produit détergeant multi-usage". C'est la plus efficace (elle décroche beaucoup mieux les varroas que les autres méthodes). La méthode "à l'alcool" donne elle aussi de très bon résultats est est particulièrement adaptée à ceux qui veulent faire les lavages "au rucher" (voir vidéos ci-dessous). A savoir que la méthode au sucre glace est lente, moins efficace (il reste des varroas), et qu'elle ne laisse pas les abeilles indemnes, contrairement à une idée reçue.



La mise en place de ces méthodes est décrite :

- Dans notre FICHE_TECHNIQUE_2_-_Evaluer_l_infestation_Varroa_d_une_colonie.pdf

- Sur le site de l’ADANA  : Les outils pour évaluer l'infestation varroa d'un rucher

- En vidéos à l'adresse suivante : http://www.adana.adafrance.org/infos/outils.php


- Une fiche de l'ADAPI résume l'essentiel : http://www.adapi.adafrance.org/downloads/fiche_technique_adapi_2015_varroas_phoretiques.pdf


- A lire également : Evaluation de l'infestation par varroa des colonies: Comparaison entre les méthodes au sucre glace et au CO2 (Varroatester) - Un article critique de la revue apicole Suisse.

 


Conseils divers
  • Pensez à récupérer votre solution (alcool ou détergeant) par simple filtration au travers d'un tamis fin ! Ne pas jeter au rucher.
  • Un fabricant de matériel français propose à la vente un outil de mesure qui permet de faire ces mesures directement au rucher. Nous l'avons testé, c'est bien pratique ! A condition d'utiliser de l'alcool et non pas du détergeant (moins de mousse, plus de facilité à compter les varroa) et de bien faire attention aux varroas "en suspension dans le liquide" : retirer le panier internet avant de compter. LE PLUS PRÉCIS RESTE LE LAVAGE AU LABO, avec 2 tamis : un qui laisse passer les varroa mais pas les abeilles, un 2e qui ne laisse passer que l'eau.
  • Vous pouvez aussi lire les conseils de Randy Oliver (en anglais). Son site Scientific Beekeeping vous présente la construction d'un appareil destiné à compter au rucher : http://scientificbeekeeping.com/an-improved-but-not-yet-perfect-varroa-mite-washer/



Documents d’interprétation des résultats:



Les périodes clés pour COMPTER


Compter au printemps

-        Permet de déceler une pression parasitaire précoce, et d’agir avant le début de la saison.

-        Objectif: 0VP/100Ab

-        Beaucoup de colonies sont au-dessus de ce seuil !

 

Compter en fin de saison AVANT traitement

-        Connaitre l’infestation en fin de saison

-        Pour expliquer le dysfonctionnement, choisir le devenir du rucher (miellée tardive, traitement)


Compter en fin de saison APRÈS traitement

-        S’assurer que le traitement de fin de saison a fonctionné, et que la colonie élève des abeilles d’hiver saines

-        Objectif: VP/100Ab < 1

-        Beaucoup de colonies sont au-dessus de ce seuil !